}
association azurelite aide à l'utilisation des technologies de l’information et de la communication
Rédigé par Françoise Daganaud

COMPTE RENDU VOYAGE EN AZERBAIDJAN juin 2013 et le voyage de Djehoun et Nazrine en FRANCE en juillet 2013



Objectif : avoir les visas pour Djehoun et Nazrine , les deux jeunes gens de

l’internat Bilqay N° 11 petit rappel : anciens de l’internat de Mardakan N°3)


Bien qu’ayant fourni les papiers nécessaires, c’est toujours un souci pour avoir
 
les visas…  je m’y prends début mars…  mais il y a toujours une attestation qui 
 
met du temps à arriver jusqu’à moi…    La prochaine fois j’irai  moi-même dans 
 
les Ministères !
 
Le 2 juillet mon mari et moi les attendions à Roissy , c’est toujours un grand 
 
bonheur de les avoir à la maison et de les emmener un peu partout dans Paris  
 
jusqu’à Oléron  où nous sommes restés plusieurs jours , en passant par le Zoo 
 
de La Palmyre (photo ci-jointe), la fête foraine rue de Rivoli , la mer et le minigolf à St Trojan (photo ci-jointe)  mon atelier de peinture à Fontenay sous Bois,   
 
rendre visite à nos amis près de Poitiers qui, il y a  10 ans,  ont adopté un petit 
 
azerbaidjanais du nom d’Ali…  qui a maintenant 11 ans et qui est très heureux. 
 
De même les parents.   C’est un grand bonheur.

Mardakan N° 3, juin 2013
 
Distribution de vêtements et de nourriture….   J’apporterai  en septembre 
 
une grande toile et des feutres pour que les enfants handicapés 
 
puissent « s’éclater »  en s’exprimant.  Merci à toutes ces dames françaises qui 
 
m’ont donné des vêtements.
 
Bilqay :
 
Sacha, photo ci-jointe et sa sœur Julia, que j’ai connues toutes petites , que 
 
vont-elles devenir ?   Son frère est à Bouzovena (autre internat  pour les 
 
handicapés plus âgés au bord de la mer Caspienne) sa sœur à Gandja (loin de 
 
Bakou).
 
Il y aura à la rentrée une nouvelle Directrice (ou un nouveau Directeur ?
 
)  il faudra vraiment que j’ai une réponse….   Pour ceux-là mais aussi  pour 
 
beaucoup d’autres (Natava par exemple… que l’on a mariée ; est-elle 
 
heureuse ? sortir de l’internat pour rentrer dans une belle-famille ne doit pas 
 
être chose facile ? ) 
 
Saut à Bouzovena : rien de nouveau, impossible d’aller dans les étages,  je dois 
 
attendre dans une salle pour que quelques jeunes que j’ai connus à Mardakan 
 
puissent venir me voir mais ils ne viennent  peut-être pas tous ? 
 
Gulshane (ancienne danseuse  de l’école de danse et de chorégraphie de 
 
Bakou) est   toujours très malade, il semblerait que l’on ait  du mal à la 
 
soigner dans les hôpitaux où elle se rend fréquemment. Elle avait une liste de 
 
médicaments à acheter… et pas d’argent… Je l’ai bien sûr aidée. 
 
Et j’ai revu  Fizouli  - sorti de Mardakan N° 3 puis d’Armedli-  qui a maintenant 
 
une prothèse du bras, prothèse en  très  mauvais état . En avait-il vraiment 
 
besoin, il se débrouillait très bien avec son avant- bras ;   j’ai donné de l’argent 
 
pour la réparer… 
 
Touran (ancien des enfants des rues), il voudrait être chanteur (il a une 
 
très belle voix) mais pour y arriver je ne sais pas comment l’aider ? alors en 
 
attendant il lave les voitures dans la rue.
 
Revu Fatma et son bébé, eu des nouvelles d’Araz, Donia Mali, Seyran, 
 
Nourlane…
 
Aynour  (ancienne danseuse de l’école de danse et de chorégraphie de Bakou 
 
maintenant prof de danse en Turquie).   Problème de visa, elle doit venir en 
 
vacances à Paris au mois d’août chez moi – j’ai préparé le rendez-vous et le 
 
dossier pour le Consulat de France à Bakou -  puisqu’elle  est à Bakou pour  
 
rendre visite à son frère et à  ses amis ….   Et l’on m’annonce bien qu’étant 
 
azerbaidjanaise  il faut qu’elle aille à Ankara pour avoir son visa…  car elle 
 
travaille en Turquie (près de Trabzon) . Cela se confirme : c’est difficile parfois 
 
les problèmes administratifs ! 
 
Prochain voyage début septembre.



Dans nos blogs