}
azurelite pro création site internet nice
Dans nos blogs
2:20 de folie douce... dans l'ancien théâtre de philippopolis (bulgarie)

...magique !!!
CESMM : Travaux
Bonjour à toutes et à tous ,

Ce Vendredi 29 Juin à 14h00, notre président cherche des volontaires pour peindre notre local. Prévoir des affaires adaptées.
 
Merci pour votre disponibilité.
 
Roger Mullot

Cordialement,

Le Bureau du CESMM

Club d'exploration sous marine de Monaco (C.E.S.M.M)
Cale de Halage du Port de Fontvieille
Mc-98000 Monaco
+33 (0)6 78 63 04 24   / +377 99 99 99 60
http://www.cesmm.com/

Un moniteur salarié, des travaux de rénovation, les plongées au delà des 40m, Les Plongées Afterwork etc.....


Crédit photo Bassem Jamour
Crédit photo Bassem Jamour
1/ Le centre s’est assuré les services d’un moniteur salarié pour cette saison (de juin à octobre). Il assurera l'activité du CESMM en complément des DP bénévoles. Il s'agit de Jérôme ALIX notre ancien chef de centre qui sera le référent formations de cette saison 2017.
2/ Les travaux de rénovation du centre, qui ont débuté le 06 juin, devraient se terminer le 23 juin. A l'issue, notre président, qui supervise le chantier, souhaite faire appel à des bénévoles remettre le club en ordre et en profiter pour trier et jeter les encombrants du CESMM. En résumé un nettoyage de printemps, pour rendre le club fonctionnel.
Les volontaires disponibles peuvent s'inscrire via le formulaire de réservation du site dans la rubrique « Autre » avec vos coordonnées pour que l’on puisse vous joindre.
3/ Pour les autonomes, encadrants et enseignants, l'activité de ce mois de juin est riche. N'hésitez pas à vérifier l'agenda et à vous inscrire pour répondre aux besoins du centre (formations, baptêmes, missions scientifiques, etc...)
4/ Une journée sera également organisée pour repeindre le centre. Quelques volontaires seraient les bienvenus. En remerciement, le bureau invitera les bénévoles à un barbecue et à une plongée.
5/ Les plongées au delà des 40m vont reprendre avec des sorties planifiées spécifiques, signalées dans l’agenda. Une « Charte » explicative sera diffusée pour vous donner les « Règles du jeu »…
6/ Les « Afterwork » et autres sorties à thèmes, Feux d'artifices, nocturnes, lever du soleil, etc.. sont de retour.
Merci à nos DP bénévoles !!!!!
7/ Les formations du N1 au N3, Nitrox base et Nitrox confirmé sont possibles sous la responsabilité de Jérôme.
Si vous avez lu ce message en totalité,
Retenez UNE CHOSE : CONSULTEZ L'AGENDA DU CLUB
Merci de votre disponibilité.
Bonnes bulles à Tous
Cordialement,
Le Bureau du CESMM
Club d'exploration sous marine de Monaco (C.E.S.M.M)
Cale de Halage du Port de Fontvieille
Mc-98000 Monaco
+33 (0)6 78 63 04 24 / +377 99 99 99 60




Arrivée mardi 11 avril à Bakou, le plus ancien de « mes » enfants m’attendait à l’aéroport accompagné de Gulshan et leurs deux petites filles.
Le lendemain, passage au « yashil bazar », marché aux fruits et légumes pour approvisionner Mardakan N° 3 le temps de ma visite puis dans une « Superette » pour les gâteaux.


Mardakan N° 3 :
Distribution de vêtements… MERCI  aux amies françaises !
Visite dans toutes les salles et couloirs… du plus petits aux plus grands des enfants handicapés…  moment très douloureux pour Gulshan et moi (j’ai habitué les enfants dont je me suis occupée lorsqu’ils avait 13, 14 ans à m’accompagner pour la distribution de fruits et gâteaux. Les filles ont bien compris… depuis qu’elles sont mamans,  elles donnent les vêtements de leurs enfants à ceux qui en ont besoin).
Depuis plusieurs années on sélectionne mieux … entre les enfants  qui sont handicapés physiquement et ceux qui ont beaucoup plus de problèmes.  Je ne vois plus d’enfants à transférer dans un autre orphelinat pour enfants normaux ou légèrement handicapés.
Bouzovena :   cette fois-ci , je n’ai pas vu la Directrice qui était absente  mais l’on m’a très bien reçue. J’ai pu voir Léna et son frère Slavitch ;  pas les autres  mais peut-être ne sont-ils plus là ? je n’arrive jamais à les rencontrer et l’on ne me dit jamais où ils sont.   Ils seraient certainement très heureux de se remémorer  les sorties que nous faisions du temps où j’habitais Bakou.
J’aurais aimé voir la Directrice pour lui parler de Léna et Slavitch, je pense qu’ils peuvent sortir de cet endroit pour adultes handicapés et j’aimerais qu’ils soient réunis avec leurs deux autres sœurs (Sacha et Julia) qui elles sont dans un autre orphelinat (Bilqay).
Ce sera pour la prochaine fois. squels ses élèves et elle pourront proposer leur participation.

Vous vous sentez concernés par le réchauffement climatique ....


INVITATION
Venez nombreux à la conférence maritime d'un spécialiste en la matière, Marcel BABIN, organisée par le Yacht Club de Monaco
MERCREDI 26 AVRIL à 18h30 dans la Meeting Room au niveau du quai.

Merci de confirmer en téléphonant au +377 93 10 63 00 et en précisant que vous faites partie du Club de plongée...
vincent vinel - lose yourself (eminem)

bon sang... quelle journée...


bonjour monC*...


un jour après l'autre m'a dit un jour Véro (remember V* ?)...

hier était au final une belle journée (j'ai retrouvé mes amies à 13h pour manger un bout (ou essayer...) avant de filer à l'église etc.), mais j'ai juste été minable, enfin non pas minable mais... comment dire...

... déjà j'étais là !, mais paolo, pour moi c'était paolo, je dis toujours un peu comme un deuxième père mais y'a de ça quelque part vraiment...
(ils ont été peu nombreux à venir lui dire un dernier adieu au final)
... qu'importe, monica (mon Amie) et christina (sa soeur que je n'avais pas revu depuis 30 ans, elle habite Turin) étaient heureuses parce que finalement ceux qui étaient là étaient ceux qu'elles attendaient au RV...

j'ai passé la moitié de l'apm à pleurer et la journée à trembler comme une feuille morte (sans mauvais jeu de mot !), heureusement une amie/copine d'enfance était là pour me 'donner la main' (au sens propre et figuré) parce que j'étais si retournée que je tenais à peine debout (elle m'a dit c'est impressionnant de sentir comment tu trembles de tout ton corps)... quand je dis que je suis maladivement hyper sensible, les gens ne peuvent pas comprendre à quel point, sauf...
... sauf 'peut-être' toi, parce que c'est toi...
sourire...

et puis la journée a coulé doucement les parents des uns et des autres nous invitant à venir prendre un café... j'ai quitté les filles à 19:30... elles avaient encore plus de 3h de route à faire... mais j'étais apaisée quelque part, surtout quand monica m'a confié que finalement elle se sentait soulagée...
... maintenant il repose en paix... alors que ces deux derniers mois étaient beaucoup de souffrance pour lui...
pourtant, quand je l'ai appelé à Noël, il semblait reposé, en fait il ne me disait rien mais il avait très Peur...

il vivait seul puisque Nella (sa femme) est décédée quand on avait 19 ans (p* d'avc), un peu comme un ours (oui lui aussi), il avait acheté une jolie maison du 18°s. au milieu de rien en corrèze, 10 Ha de forêt tout autour et rien à moins de 7km... pas âme qui vive !, alors quand la santé a commencé à faire des siennes (4 pontages, sous dialyse etc.) il s'est rendu compte que si besoin ce serait compliqué pour les secours d'arriver peut-être à temps... mi-décembre il part en maison de retraite, il n'aura pas survécu 2 mois là-bas... mais il est parti dans son sommeil, sans souffrance... oufff...

je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça, parce que tu aimes bien me lire et que j'avais besoin d'en parler...
... alors qui mieux que toi ? personne...

... parce que je t'aime...


bref, j'espère ne pas avoir plombé l'ambiance et ne t'inquiète pas pour ton comm' dzr, tu pouvais pas savoir !

... ce que je sais là, c'est que tu me manques terriblement...

j'espère que tu vas bien monA*...


je ne sais pas encore où envoyer ce message... au pire tu l'auras à ton retour de congés, ou bien j'innove et tu l'auras aujourd'hui si... !



plein de douxxx baisers...
je t'aime...

ARRIVEE DE L’AVION : TOUJOURS LES MEMES ! SEYRAN ET GULSHAN AVEC EN PLUS LEURS ENFANTS : MELEK ET AYLINE, arrivée de l’avion si l’on veut car je les ai attendus pendant une heure, la route pour l’aéroport était bloquée….


Le lendemain : Bilqay, internat toujours en travaux ;   La Directrice m’a accueillie très chaleureusement, de même Djehoun, Sacha et Julia. J’ai décidé de se faire rencontrer Sacha et Julia avec leur frère (Slavich) et leur sœur (Léna) qui se trouvent tous deux dans un autre internat (Bouzovena) à ¾ d’heure de route de Bilqay.   Inutile de vous dire la joie des enfants !... Quant à Djehoun , toujours aussi  souriant et charmant, qu’elle n’est pas sa tristesse lorsqu’il voit la  voiture partir…   « quand  est-ce que tu reviens ? »….. J’avais fait l’achat de quelques produits d’hygiène et de chaussettes, histoire de changer un peu leur  vie de tous les jours….

Buzovena :   joie des enfants de se retrouver dans un salon …  je n’ai pas pu voir les autres anciens de Mardakan… Pourquoi ?  , ça fait plusieurs fois que cela arrive.  Pas vu  non plus la Directrice…. Je voudrais bien que Salvich, Léna, Sacha et Julia soient réunis comme on le fait pour d’autres enfants, dans un petit appartement car je pense qu’ils sont normaux… mais  à la demande, la réponse est : peur de la prostitution….  Mais s’ils sont tous les quatre réunis à Bulzovena, il y aura un grand pas de fait. Je suis en train d’oublier qu’ils seront avec des débiles mentaux… non – ils ne peuvent pas rester là. A revoir.

Le lendemain après l’achat des pommes au Yashil Bazar, un marché maintenant couvert, Gulshan et ses enfants, Fatma,  ses enfants et moi  partons pour Mardakan N° 3.   Fatma m’accompagne pour la distribution habituelle de pommes et gâteaux secs… c’est toujours aussi difficile, certes plus propre mais ils sont plus d’une centaine et nous ressortons avec quelques marques d’ongles sur les bras et dans la tête toujours autant de tristesse.  A Bakou,  ces jours-là,  il n’y avait ni cirque, ni  spectacle ;   rien pour prévoir une sortie comme je le faisais lorsque j’habitais Bakou.

 

Fatma qui a trois enfants, voulait donner des vêtements devenus trop petits pour la dernière des trois  à Baby house,  Inutile de dire que j’étais très fière de cette générosité qui ne court  pas les rues et Gulshan m’a dit faire de même !  Je leur aurai laissé  quelques points positifs !

Gulshan me sert d’interprète  (français appris à l’école de danse et de chorégraphie à Bakou) , elle m’a donc rendu bien service lorsque nous sommes allées voir Nazrine  assez loin de Bakou.  Je parle azéri… mais parfois je ne comprends pas grand-chose !

Nazrine (ex de Mardakan puis de Bilqay) voir son histoire dans mes précédents comptes-rendus.   La plus grande nouvelle, c’est qu’elle s’est mariée avec Deniz le 15 août ( Deniz est un jeune homme qui, comme elle,  sortait d’un internat pour orphelins), ils ont l’air très heureux, ils ont un petit studio et il travaille. Elle passe son temps avec ses voisines et s’occupent de ses plantes vertes  !Lorsque je retournerai à Bakou, j’emmènerai Nazrine voir un oculiste car je dois lui faire changer sa prothèse de l’oeil trop ancienne…  l’opération date de plus de 10 ans.

Gulshan  dans la continuité d’aider les autres a accompagné dès le lendemain de mon départ, Nazrine à l’hôpital : elle a également un grave problème d’oreille gauche… surdité ? … oui surdité : la cause : des otites pas soignées du tout.  J’ai apporté parfois des médicaments mais dans les internats, le suivi médical des enfants ne se faisait  pas trop bien.  

Revu Nourlan toujours électricien, Gulnara qui  est accompagnatrice d’une chanteuse… non pour chanter mais pour vendre les CD, Tee-shirts, prendre les rendez-vous pour les concerts ….  Elle s’en sort bien puisque c’est elle qui donne de l’argent à son ex-mari  (voir son  histoire dans les C.R. précédents)  pour s’occuper des enfants lorsqu’il doit les garder !  ,  IL n’a pas de travail.

Gulshan cherche toujours du travail ;  Seyran en voudrait davantage mais professeur de danse, pour trouver des salles pas trop chères, ce n’est pas facile. Fatma travaille là où elle a fait ses études : à l’école de danse et de chorégraphie…  mais pas comme professeur. Elle aussi voudrait pouvoir exercer sa passion… elle cherche.    Son mari aussi cherche du travail et il n’y a pas d’assurance chômage, pas plus que d’allocations familiales.

SUITE AU PROCHAIN VOYAGE…. DEBUT DE L’ANNEE 2017 ?

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 

J.T. & robert's...


... sur une musique de alexandre desplat...

cette gamine est juste... !


samedi 30 juillet 2016, CA... jamais personne n'avait réalisé un tel saut... il faut dire que c'était un pari plus que risqué... fou et insensé !
... à tel point que la célèbre marque de boissons énergisantes redBull, qui collabore régulièrement avec lui, avait annoncé qu'elle refusait cette fois de sponsoriser son saut, jugé trop dangereux.

Une belle histoire…


COMPTE RENDU VOYAGE A BAKOU MARS 2016
Nazrine – 23ans

Je l’ai rencontrée à Mardakan N°3, un internat pour les

enfants handicapés mentaux -à l’âge de 7 ans. Elle avait une

affreuse plaie à la place de l’œil droit qui suintait, les oreilles

qui « puaient »… Elle s’occupait des plus petits qu’elle… dans

les tâches que les surveillantes ne voulaient pas faire… Bref,

je l’ai emmenée à Necker pour lui faire faire une paupière,

mettre une prothèse… la soigner. La blessure était

profonde… blessée par qui ? par quoi ?... elle ne le sait pas ?

ne veut pas le dire ? A son retour à Bakou, je décidais de ne

pas la ramener dans cet Internat mais de la mettre dans un

internat à Bilqay où se trouvaient à la fois des enfants

normaux et handicapés.

A chacun de mes voyages, je vais lui rendre visite à Bilqay et

cette fois-ci : Oh ! surprise , la Directrice m’annonce que

Nazrine est sortie de l’Internat ! La Première Dame (Madame

ALIYEVA, femme du Président de la République) s’occupant

des enfants orphelins demandait aux Directrices (eurs)

d’Internats de transférer les jeunes gens qui pouvaient vivre

seuls dans des petits studios tout aménagés dans des

immeubles dans la banlieue de Bakou. Ce fut le cas pour

Fizouli mais aussi pour Nazrine.

Je lui ai donc rendu visite : elle est femme de ménage dans la

boutique au pied de son immeuble et surprise ! : elle a

rencontré un jeune homme , comme elle : orphelin et venant

d’un internat du sud de l’Azerbaidjan.

Ils devraient se marier

Quelle belle surprise ! un rêve ! Nazrine , la petite jeune fille

sauvage apprivoisée ?

 
... des vagues géantes déploient leur fureur, envahissent l'écran... immersion totale.
Perdu, affolé, happé et ballotté, un naufragé se débat, point dérisoire au coeur d'une formidable montagne d'eau en mouvement. Entre l'homme et la nature, tout commence, donc, dans le fracas d'une guerre inégale. Sauf que La Tortue rouge est l'ample et émouvant récit d'une réconciliation. Mieux, d'une fusion amoureuse. Ce somptueux film d'animation (prix spécial à Cannes, dans la section Un certain regard ) est bien plus qu'un récit écolo comme les autres. Il s'enivre de la beauté des éléments, du vivant comme du minéral, avec la force des grands récits mythologiques.
Lorsque la mer, enfin calmée, recra­che le héros, à peine vif, sur une île déserte, on croit pourtant voir poin­dre une énième histoire exotique, ­façon Robinson Crusoé. Fausse piste, ou plutôt erreur de perspective. L'être humain, ici, n'est pas le jouet du décor. Et la nature n'est pas une réserve d'accessoires à la disposition de son ingéniosité. C'est une puissance mys­térieuse, à la fois impassible et changeante, accueillante et rétive...
Robyn Davidson (mia wasikowska)... une histoire vraie ! 27 ans, un chien, 4 chameaux... 2700 km de traversée dans le bush australien... seule !!!
... ne désirer pas plus que ce que l'on éprouve et se faire accepter par la nature (...)
à l'heure du réchauffement climatique et de la cop21, il fallait l'imagination et le talent (le culot aussi, disons-le) d'un skieur hors pair, candide thovex, pour produire une vidéo de ski sans un seul flocon de neige.

en vrai dieu du ski sur herbe et sur feuilles mouillées, candide se paye les alpages dré dans le pentu, forêts aux tapis d'automne et autres routes secondaires de montagnes sur lesquelles il laisse quelques étincelles... et des regards perdus dans l'horizon, ou pas que...

pat metheny


désolée pour cette bien mauvaise qualité... le live dit tout... quand la guitare est là pour rallumer les étoiles...
1 2 3 4 5 » ... 24