}
azurelite pro création site internet nice
Rédigé par Françoise Daganaud

Flash d'été et rentrée scolaire 15.09.20O9






L'Eté 2009 :

Impossible de faire venir Ceyhoun et Nazrine (internat de Bilgay n°3) : Nous avions toutes les autorisations (la Directrice, le Ministère de l'Education Nationale et même celle du Ministère de la Culture de Bakou, l'invitation du Centre National de danse de Pantin (France) hélas



.... nous nous sommes aperçus un peu trop tard que les passeports étaient périmés ; impossible d'avoir les certificats de naissance des deux enfants (la Directrice était en vacances et elle était seule à pouvoir donner lesdits certificats... - bon- il y avait bien une histoire d'attestation pour un voyage de son fils à l'étranger que je n'ai pas voulue faire... est-ce que c'est cela qui a joué ??) Pas de vacances en France, tristesse.... et personne pour aller à Bilgay pour leur en donner la raison.
Par contre, après quelques ennuis juste avant de prendre leur avion (à cause cette fois de la Directrice de l'école de danse de Bakou qui voulait leur interdire d'aller en france - sans raison ?), deux des jeunes danseurs (deux filles de 18 ans donc majeures) ont pu faire leur stage au Centre National de danse à Pantin et l'une d'entre elles a même fait un stage d'un mois dans une école internationale de coiffure à Paris (elle est en internat à l'école de danse de bakou mais la danse ne sera pas son avenir). Il est donc nécessaire, étant donné qu'elle n'a pas de famille, qu'elle ait un métier à la fin de sa scolarité. Depuis, elle coiffe les professeurs... ses copines, les mamans de ses copines et peut-être même la fameuse Directrice qui nous en a fait "baver" (pas belle expression... veuillez m'en excuser) et cela depuis 2000 ! J'espère qu'elle pourra se faire payer et avoir ainsi un peu d'argent de poche.
Les garçons (Nourlan, Donia Mali, Araz) ont travaillé tout l'été pour se faire également de l'argent de poche.


LA RENTREE SCOLAIRE DE SEPTEMBRE 2009

Les filles précitées sont rentrées sans problèmes. Nourlan et Donia Mali, les deux garçons, également. Nurlan en classique, les autres en folklore. Une des filles voulant être médecin, je lui ferai donner des cours de math. et chimie en rattrapage. Donia Mali prendra des cours de français avec Gulshan (la jeune apprentie coiffeuse) chez une amie française (grand merci à cette amie) et rattrapera son niveau scolaire
avec Araz qui lui est en deuxième année de faculté des langues.
Quant à Nourlan, je dois lui faire prendre des cours de danse classique supplémentaires pour qu'il soit au TOP car c'est sa dernière année à l'école de danse... Rentrera-t-il à l'Opéra de Bakou ? Nous lui souhaitons.

Bilgay n° 11

Pour Ceyhoun et Nazrine : achat des vêtements pour la rentrée et distribution de vêtements pour les autres (Julia, Sacha, Lena et Natava). Gros soucis pour Lena et Natava que vont-elles devenir lorsqu'elles auront 18 ans ? La Directrice de Bilgay (voir plus haut) ne m'a pas réservé le meilleur des accueils (la faute à l'attestation ?) Bon, c'était la rentrée, elle était peut-être un peu énervée !

Mardakan n° 3
De moins en moins de gamins que j'ai connus petits... Je dois aller à Bouzovna à une dizaine de kms de Mardakan, j'irai lors de mon séjour fin novembre pour retrouver ces pauvres adolescents. J'essaierai de leur organiser une petite sortie à Bakou.

Baby House à Bakou :
Là, c'est pour les bébés et enfants de moins de 3 ans... c'est là que j'avais fait adopter Charlotte-Gunel et Ali par des familles françaises et un autre petit garçon pour une famille azerbaïdjanaise de la campagne (je n'ai jamais eu de nouvelles de ce petit garçon ; quant à la France j'en ai régulièrement, les enfants ont maintenant 9 et 10 ans). Il y a une nette amélioration quant aux couches par rapport à ce que j'ai connu il y a quelques années...

Armedli N° 3

Pas vu un seul enfant. Tous à l'école ?? Distribution de vêtements (merci aux amies qui me les ont donnés et merci à Azal - la compagnie aérienne azerbaïdjanaise qui a bien voulu supporter mes 10 kilos d'excédents de bagages consacrés aux enfants) .

Soucis à propos d'une jeune femme (mariée contre sa volonté) enceinte pour la deuxième fois, (une fille la première fois) le mari serait d'accord pour la faire avorter si c'est "encore " une fille... (à sa demande : je dois bien entendu financer...) et moi sans être trop féministe : pas d'accord du tout ! L'avortement serait autorisé en Azerbaidjan.
Pas de nouvelles de la petite prof. de danse en Turquie... j'espère que tout va bien ??
Touran (ex-enfant d'Umud Yeri, enfants des rues) m'a téléphoné, il fait son service militaire. J'étais très contente d'avoir de ses nouvelles.

Fini pour aujourd'hui... suite du feuilleton en novembre.


Dans nos blogs | Qui sommes nous