}
association azurelite aide à l'utilisation des technologies de l’information et de la communication
Rédigé par Françoise Daganaud

L'été 2008...




L'été 2008...


Juin.... je pars pour Bakou : il faut renouveler la plupart des passeports des filles.... Nous devons faire la queue de très bonne heure... cela dérange la Directrice de l'école de danse (bien entendu...) pour avoir un passeport moins cher et une attente de 3 semaines. Je prends donc la décision de payer beaucoup plus cher (officiellement nous devrions avoir un justificatif pour le paiement, on me répond que si je veux un justificatif : je dois faire la queue...) et d'avoir les passeports en 8 jours. L'une d'entre elles qui n'a que 17 ans, a besoin de l'autorisation d'un père "invisible à ce jour" depuis que j'ai rencontré cette gamine en 1997.... Elle a quand-même un numéro de téléphone, nous appelons le Monsieur... réponse négative, il ne veut pas entendre parler de "sa" fille Fatma. Fatma passera ses vacances à Bakou et ne participera pas cette année à son stage au Centre National de danse à Pantin.

Comme je l'ai dit dans d'autres mises à jour, les garçons sont punis. Ils sont donc restés tout l'été à Bakou. Je n'ai pas de nouvelles.... J'espère qu'ils ont trouvé des "petits boulots"? Deux ont quitté définitivement l'école de danse : l'un rentre en faculté (laquelle ? comme je vous l'ai écrit ... je n'ai pas de nouvelles) l'autre fait partie du groupe de danse de Youssif, le professeur de danse folklorique de l'école nationale de danse de Bakou et n'a rien trouvé de mieux comme autre occupation pour se faire de l'argent : jouer au poker. Menteur et tricheur !... pas de soucis... la chance ??
Quant à Aynour, elle a 19 ans, elle a terminé son école de danse et se trouve en ce moment pour un an en Turquie comme professeur de danse classique et folklorique pour des enfants de 5 à 9 ans. J'ai fait traduire le contrat de travail par une amie avocate et turque : rien d'anormal dans le contrat. J'ai pris des photos de son passeport et lui téléphone régulièrement. En ce 29 août 2008, tout va bien !
Elle veut rentrer dans la plus grande troupe de danse de Turquie, j'espère qu'elle y arrivera.

Le voyage à Paris :

Du 14 juin au 22 juillet 2008, il y avait Ceyoun (le petit hydrocéphale), Nazrine, Arzou, Gulshan, Aynour... plus leur surveillante à l'école de danse à Bakou, Natella. Comme toujours, nous avons fait plein de choses:

l'exposition des vieilles voitures dans le parc de St Cloud, nous sommes allés au cinéma, à la piscine, ils ont revisité le Louvre, ont assisté à un opéra Azerbaidjanais à l'UNESCO, un concert Azerbaidjanais au Louvre, les quatre jeunes danseuses ont dansé à l'auditorium St Germain à Paris en clôture de leur stage de danse au Centre National de danse à Pantin (la directrice Anne-Marie prenait sa retraite... hélàs pour nous tous). Le 14 juillet nous sommes allés à l'Opéra Bastille voir "Signes" un ballet de Caroline Carlson, c'était magnifique ! Ils sont allés huit jours à Melles près de Poitiers en vacances chez nos amis Erik et Corinne qui nous accueillent toujours avec gentillesse ( ils ont adopté, il y a 7 ans le petit Ali à Bakou....qui est en pleine forme !...). Tout le monde a fait du vélo (sauf Ceyoun) , de la natation, des promenades en forêt... Pour finir le séjour parisien, ils sont allés au parc d'attraction des jardins des Tuileries et nous avons fait les soldes afin de préparer la rentrée des trois jeunes danseuses et de notre prof. de danse !
Le stage de danse a comme toujours été très riche en enseignement pour ces demoiselles qui étaient ravies. Merci encore et toujours à Marina et à Anne-Marie qui les accueillent avec dévouement et efficacité. Nous avons assisté à des danses africaines au Musée d'Arts africains à Paris.

Bien sûr, il y eut la visite chez les médecins. Simple contrôle des oreilles de Nazrine... pas en bon état les oreilles... il faudrait lui faire passer une IRM à Bakou et s'il est nécessaire faire une greffe des tympans, l'année prochaine à Bakou ??... en France ? (de gros soucis en perspective). Ne pas oublier qu'elle n'a qu'un oeil et une prothèse pour l'autre.
Ceyoun, visite chez le généraliste... pas de problèmes, j'ai envoyé un mail au chirurgien qui l'a opéré il y a 4 ans pour un éventuel contrôle, ce dernier m'a répondu que ce n'était pas nécessaire si son état de santé me semblait normal. Ce qui est le cas. Pas de maux tête, il marche normalement, me tenant la main surtout par tendresse. Ce garçon qui a maintenant 14 ans (on n'est jamais certain de leur âge) est formidable, toujours content, voulant aider pour tout, c'est le seul à faire son lit "au carré" tous les matins !..., il s'intéresse à tout. Un plaisir de l'avoir à la maison. Il lirait et écrirait certainement mieux s'il portait ses lunettes mais à Bilqay (l'internat où il se trouve) ce n'est guère leur préoccupation.
Je pense déjà à son avenir... que fera-t-il à 18 ans... je ne veux pas qu'il change d'internat pour finir chez les débiles... il faut que je lui trouve une maison d'accueil à Bakou avec un petit boulot de gardien...
J'aimerais bien qu'il soit toujours avec Nazrine qui, elle, pourrait être une sorte de dame de compagnie, qui pourrait garder des enfants, préparer la table. Elle est très amie avec Gulshan qui pour l'instant est toujours à l'école de danse en internat, peut-être pourrai-je leur trouver une petite maison pour tous les trois ??
Les 18 ans de tous ces enfants sont angoissants car à Bilqay, il n'y a pas qu'eux, je pense à Natava, Léna, Sacha, Julia etc....

Le 5 août, je suis descendue à Bordeaux pour la journée, c'était l'anniversaire de Charlotte (Charlotte-Gunel adoptée à Bakou), elle a 9 ans et va très bien. Il faut dire que ses parents sont très attentifs pour son développement : l'école, le sport, la lecture... Sans eux où en serait-elle ?

Je retourne à Bakou mi-septembre pour la rentrée scolaire, il faut acheter les fournitures scolaires, les costumes, c'est ma neuvième rentrée...


Dans nos blogs