}
association azurelite aide à l'utilisation des technologies de l’information et de la communication
Rédigé par

Toujours le temps qui court




Justyna est née en 1782, elle est orpheline sait jouer du piano et chante d'une voix de soprano, elle donnera à son fils Frédéric Chopin une éducation soignée. Sans doute inspiré par cette voix il écrivit les Préludes pour piano dont la Prélude n°20 en Do Mineur, Opus 28 entre 1835 et 1839 en partie à Valldemossa, sur l'île de Majorque où il avait passé l'hiver de 1838-1839 avec George Sand et ses enfants, pour échapper au climat pluvieux de Paris qui aggravait sa tuberculose chronique.

En 1973, inspirée par la mélodie de la prélude N°20, Adrienne Anderson écrit et compose la chanson "Could It Be Magic" dont la version française nous apportera en 1975 "Toujours le temps qui court" interprétée par Alain Chamfort.

Qui peut dire pourquoi cette mélodie m'a accompagnée durant toute ma plongée au cap de nice ?

Je n'ai pas la réponse mais cela me préoccupe suffisamment pour vous faire partager ce moment, ces images. L'arrière saison 2011 restera dans les mémoires, l'eau est particulièrement bonne et claire. J'ai suivi le long filet jusqu'à la zone de 20/25 mètres sans apercevoir de nudibranche et c'est finalement en fin de plongée au contact d'une dernière thermocline que ces spécimens sont apparus.


En savoir plus sur Chopin avec Wikipedia
 


Dans nos blogs