home

imagin'Air

écho... logie

jusqu'où êtes vous prêt à aller dans le choix ?, dans le renoncement ?
ne laissons pas le temps décider à notre place...


Le Syndrome du Titanic, le documentaire de Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre

'Ce film est davantage un appel à la raison et un acte politique qu'un documentaire sur la crise écologique. D'ailleurs, la 'belle nature sauvage' est la grande absente...'

' (...) ça n’est pas un film écologique' soutient nicolas hulot, plutôt un document sur la combinaison des crises écologique, mais également économique, sociale et culturelle.'

là, encore un autre cri d'alarme... aux yeux du monde entier
allons-nous tous fermer les yeux encore longtemps ?

synopsis...

écho... logie

copenhague... c'est bientôt !!!


beds are burning
TckTckTck campaign

Le 26 février dernier, un étrange entrepôt a été inauguré dans l'archipel norvégien du Svalbard, dans l'Arctique. Il s'agit d'y conserver des échantillons de graines et semences en tous genres 'pour que l'humanité ait quelque chose à replanter en cas de cataclysme', explique The Independent.


un congélateur qui pourrait sauver le monde...
Un congélateur du monde végétal en Arctique

Surnommé 'tombeau du jugement dernier ' (rassurant...), cette réserve mondiale regroupant 4,5 millions d'échantillons végétaux préservés dans un bunker a été inaugurée au Nord de la Norvège.
Après des dizaines d'années consacrées à la planification et aux travaux de construction (8 mois), le projet financé par la Norvège pour un montant de 6 millions d'euros est officiellement opérationnelle depuis le 26 février (date de l'inauguration).
Premier entrepôt mondial de stockage de graines, sa construction peut résister à des tirs de missiles nucléaires et même à une montée cataclysmique du niveau de la mer, qui pourrait résulter de la fonte simultanée de la banquise du Groenland et de l'Antarctique.
Dans les scénarios les plus catastrophiques, si la planète devait connaître l'an 0 de l'ère végétale, elle aurait désormais de quoi reproduire son actuelle biodiversité. Grâce à l' 'Arche de Noé verte', abritant des graines des principales cultures vivrières.
Ce grenier, véritable cocon pour la diversité végétale menacée par les catastrophes naturelles, les guerres et le changement climatique, a été enfouie dans une montagne de Longyearbyen, chef-lieu de l'archipel norvégien du Svalbard (Spitzberg), à 1.000 km du pôle Nord.

écho... logie

la forêt qui pleure et les singes qui meurent...


Des chiffres qui font peur !

  • Toutes les 10 secondes, une superficie de forêt équivalente à un terrain de football disparaît en Indonésie
soit l'équivalent de 28 hectares détruits chaque minute

Milieu de vie...
90 % de la population pauvre, soit 1,5 milliard de personnes, dépendent totalement ou partiellement des forêts pour vivre.

quel manège !!!
l’architecture n’a pas fini de nous étonner...


tu me fais tourner la tête...
La dernière folie d’architecte qui va être construite à Dubai : une tour dont chaque étage peut tourner sur 360° !

David Fisher, architecte Italien, vient de proposer un projet de gratte-ciel dont chaque étage peut tourner sur lui même, indépendament des autres. Cet immeuble se veut également autonome en énergie.
La création “DYNAMIC ARCHITECTURE” de David Fisher pourra ressembler à ça !

Une véritable révolution écologique !

S'inspirant, dit-il, de Leonardo da Vinci, l'architecte italien David Fisher a imaginé un nouveau concept de construction de grande hauteur : une tour dont les étages, indépendants les uns des autres, pivotent sur eux-mêmes de façon autonome sur 360° (chacun des 59 étages tournant indépendamment autour d’une structure centrale).
Autre attrait du concept, c’est de permettre à chaque habitant de l’immeuble de profiter alternativement des 360 degrés de la vue entourant l’immeuble, lever et coucher du soleil compris.
Bon... à moins d'avoir le plateau entier, faut juste s'arranger avec les voisins d'en face pour profiter de la vue a tour de rôle !

La forme de l'immeuble n'est donc plus fixe, mais en constante évolution, tournant au rythme du soleil, du vent. David Fisher présente ainsi son "architecture dynamique " comme une triple révolution, laissez-vous guider...

la première ville écologique aux émirats arabes unis !


... un mirage dans le désert
Coutumiers des projets d'ampleur pharaonique, les Emirats arabes unis ont fait appel au cabinet d'architectes Foster & Partners pour concevoir la première ville entièrement écologique du monde. Masdar, qui signifie source en arabe, sera située en plein désert sur une surface de 6 km².
Une centrale solaire de 100 mégawatts devrait ensuite passer à 500 mégawatts, pour 350 millions de dollars.
N'émettant pas un gramme de CO2, la ville fabriquera son électricité intégralement à partir de l'énergie solaire, dessalera l'eau de mer et fournira l'air conditionné.
Les espaces verts seront arrosés avec les eaux usées recyclées et les transports automatisés permettront de se passer de voitures.

Du bois, du carton recyclé, du rotin et même de la jacinthe d’eau…
Chez les designers, la tendance est clairement à l’utilisation de matériaux favorisant le développement durable.


faites pousser les meubles... une expo 100 % naturelle !!!
La nécessité de concevoir des produits dans une perspective de développement durable délie la fibre créative des designers en matière de matériaux.
Démonstration par une exposition autour des "Matières à cultiver".

Les graines.
Agglomérées par un liant alimentaire, elles se métamorphosent en Birdhouse, une mangeoire à oiseaux signée par l'atelier Oï.

La fibre végétale tressée.
Utilisée pour sa souplesse à la lumière de traditions séculaires revisitées, elle change de nature au gré des latitudes et des créations. Jacinthe d'eau pour la chaise longue Sushi Daybed aux courbes sensuelles, liane avec la chauffeuse Mouth, tandis que la Yoda Easy Chair, chez Kenneth Cobonpue édition, joue la carte du rotin naturel.

Le contreplaqué courbé. Se fait suspension légère, en pin, édition David Trubridge et Moaroom ; chaise aux rondeurs généreuses chez la designer Henriette W. Leth.

Le papier.
Lorsqu'il est déployé, on peut le transformer en dessous-de-plat, comme cette création de Nosigner édition ; ou lorsqu'il est plissé, en lampes, à l'image du lampadaire Fohen, des Fourmis bleues.

Le carton recyclé.
Inépuisable, il a l'avantage de la solidité. Pour Sentou, 4A4 Design a conçu la bibliothèque Boostack 300 avec des modules cloisonnés qui forment des casiers.

Le bois massif. Matériau renouvelable et abondant lorsqu'il est éthiquement géré, il offre une infinité de traitements créatifs. Un exemple : le fauteuil Log, en hêtre naturel et assise en agneau de Mongolie, de Patricia Urquiola, chez Artelano.