}
association azurelite aide à l'utilisation des technologies de l’information et de la communication
Rédigé par delphine

les petits mouchoirs



de guillaume canet


synopsis...
A la suite d'un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année.

Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlées. Ils vont enfin devoir lever les 'petits mouchoirs' qu'ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

Pour la première fois depuis longtemps, je n'ai trouvé aucune longueur pendant tout le film !
2h20 de rires et de larmes !!!

le drame, pour cette bande de copains, s’annonce véritablement comme un coup de massue, une scène d'une violence ! (l’émotion de Marion Cotillard nous guide) mais ils décideront malgré tout de partir de vacances pour se changer les idées et se retrouver. Mais la solitude et l’égoïsme de chacun font exploser les faux-semblants et leur amitié vole en éclat à chaque vérité et mensonge.

Un film générationnel beau à voir et à revoir sans modération (de kleenex)…

J'en pleure encore... des larmes de joie mais pas seulement...
la fin est magistrale !

Un vrai film profondément humain et juste !
une réflexion portant sur la signification profonde de l’amitié, la solidarité et des autres valeurs morales qui s’y rattachent où chacun peut contribuer à l’autre.


A cela et pour donner un sens à son film, le réalisateur guillaume canet propose un final larmoyant et terriblement éprouvant que seules l’excellente bande-son et l’interprétation magistrale de cette bande de potes viennent adoucir la note tragique d’un film particulièrement juste et émouvant.






La BOF des Petits Mouchoirs est une collection de chansons, mêlant chansons cultes à d'autres plus récentes.
Cela tient plus du juke-box que de la BOF...

Moonage Daydream de David Bowie survole l'ensemble avec une classe qui n'appartient qu'aux grands classiques.
Tiré de 'The rise and fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars', ce morceau fabuleux contient l'un des trois plus beaux solos du rock qui soit, une splendeur due à Mick Ronson qui devrait être enseigné dans toutes les écoles de musique.
Un autre de ces solos merveilleux (qui n'est pas sur cette BOF) est celui que signe Ed Kuepper sur 'Story of love', une tuerie trouvable sur le premier album des Saints ('(I'm) Stranded'). En ce qui concerne le troisième, à vous de trouver, vous ne croyez pas non plus que je vais tout vous dire, namého ! ;-)

The Isley brothers (This old heart of mine (Is weak for you)) et Gladys Knight & The pips (If I were your woman) donnent dans la soul ravageuse, pleine de groove et de violons... joyaux sophistiqués qui ne vieilliront jamais.
Si vous aimez Janis Joplin, on la retrouve avec son fameux Kozmic Blues interprété par Gladys Knight.

The McCoys un vrai bonheur avec leur 'Hang on sloopy', avec des chœurs pompés à droite à gauche, notamment à Twist and shout – mais c'est tellement bon. Les trois quarts du groupe joueront plus tard avec Johnny Winter ('Johnny Winter & 1970', 'Johnny Winter & Live 1971', 'Still Alive and Well 1973', 'Saints and Sinners 1974').
The Band, qui fut aussi l'orchestre de Robert Zimmerman, alias Bob dit l'âne, a inventé l'Americana. Son 'the weight' est un très beau morceau, avec une mélodie particulièrement réussie.
Et puis Crucify your mind de Sixto Rodrigue, pas mal non plus !

mais on entend aussi antony & the johnsons, Jet, Eels, Maxim Nucci, Damien Rice, Ben Harper...

ce film m'a littéralement redonné le sourire et l'espoir ! mais chuttt...


Dans nos blogs